Vue d'ensemble de la "cour des prisonniers". Photo : Awatef Chengal ©CNHI

Rien de très particulier que cette cour au premier abord, mais en s’approchant des murs on remarque qu’ils sont couverts de graffitis : des noms, des messages, des dessins et…, ce qui semble être des idéogrammes chinois !


Détail d'un mur de la "cour des prisonniers". Photo : Awatef Chengal ©CNHI

Détail d'un mur de la "cour des prisonniers". Photo : Awatef Chengal ©CNHI

On ne sait pas grand chose de cette cour hormis que pendant l’exposition coloniale de 1931 (à l’occasion de laquelle le Palais à été construit) elle aurait servi à la police de lieu de détention pour des vendeurs ambulants qui vendaient diverses marchandises sans autorisation pendant l’exposition.


Détail d'un mur de la "cour des prisonniers". Photo : Awatef Chengal ©CNHI