L’ouverture de la façade nord

L’ouverture de grandes baies vitrées dans les salles du 1er étage semble avoir été prévue par Albert Laprade (architecte à l’origine du Palais) mais jamais réalisé. Patrick Bouchain et Loïc Julienne y reviennent donc et permettent ainsi à la lumière de pénétrer dans les salles d’exposition (déjà éclairées par les lanternaux du plafond). Le travail sur la lumière est un des grand axe du chantier de réhabilitation du Palais (voir ce qui a été réalisé dans la salle des fêtes) et les premiers résultats sont impressionnants.


On voit ici le percement des baies sur le mur nord de la grande galerie qui accueillera l’exposition permanente (mur de fond de la galerie est).


Les murs donnant sur l’extérieur des salles de l’exposition permanente sont recouverts de grandes lattes en bois non traités qui sont ensuite peintes en blanc.


Les deux architectes ont choisi d’utiliser des matériaux naturels, en l’occurrence du bois brut et ont opté pour un dépouillement des salles pour remettre en avant les lignes originelles du bâtiment. Les lattes peintes en blanc conjuguées aux baies vitrées donnent une très belle luminosité aux salles.

On voit ici les travaux de percements dans les autres salles de la galeries nord situées dans le prolongement de l’exposition permanente.


A droite la salle vue de l’intérieur et, à gauche, la même salle vue de l’extérieur.
La maquette ci-dessous permet de voir comment les escaliers et les terrasses vont ensuite venir s’articuler aux ouvertures créées à partir de ces salles…



Les escaliers et les terrasses

La façade arrière est entièrement « habillée » par un escalier en bois complété de terrasses d’agréments elles aussi en bois. Sorte d’échafaudage de bois, l’ensemble donne l’impression d’être dans une forêt et de cabanes dans les arbres…


Les terrasses sont soutenues par d’énormes pylônes de bois et d’acier.


La construction des terrasses à partir des pylônes…



Les photos sont d'Awatef Chengal et d'Anne Volery

Voir l'évolution des travaux…